Connexion

Webinaire #2 - Les mesures d'adaptation recensées dans la littérature scientifique

  • Il y a 10 mois

    Bonjour à tous,

    Ce fil de discussion permet d'échanger sur la thématique de ce second webinaire Natur'Adapt : les mesures d'adaptation au changement climatique recensées dans la littérature scientifique, présenté par Joseph Langridge (UMS 2006 Patrimoine Naturel / MNHN).

    N'hésitez pas à y poser vos questions et à partager des informations !

    A jeudi
    Laëtitia Petit
    Chargée de mission Valorisation LIFE Natur'Adapt

  • Il y a 10 mois

    Bonjour à tous,

    Merci à tous les participants au webinaire ! Environ une soixante de personnes étaient présentes :)
    Le diaporama est disponible ici : https://naturadapt.com/groups/webinaires-natur-adapt/documents/206/get

    Nous préparons la vidéo et une rapide synthèse des questions qui seront rapidement mises en ligne.
    En attendant, n’hésitez pas à utiliser cette discussion pour vos échanges et questions.

    A bientôt
    Laëtitia Petit
    Chargée de mission Valorisation LIFE Natur'Adapt

  • Il y a 9 mois

    Bonjour à tous,

    L'enregistrement du webinaire est disponible dès à présent ici

    Merci pour votre participation !

    Laëtitia Petit

     

  • Il y a 9 mois

    Bonjour à tous,

    Lors des discussions de ce webinaire, plusieurs questions ont émergées que vous trouverez ci-dessous. 
    Merci à Joseph d'avoir apporté des réponses à ces questions. N'hésitez pas à apporter vos contributions en indiquant le numéro des questions auxquelles vous répondez !!!
    Bonne journée

    Laëtitia

     

    Questions liées aux données terrains

    1. Peux-tu développer les mesures issues de données de terrain (les 9% mentionnés en conclusion) : quels types de mesures? Quels résultats? Où sur la planète? Etc.

    Réponse de Joseph

    Malheureusement, on ne peut pas savoir précisément quelles sont les mesures issues des données du terrain proposées dans la typologie. C’est une des limites de ce type de travail ; leur but étant de regrouper les mesures possibles en fonction des 4 grandes « familles » de mesures. Cf. figure ci-dessous.

    D’après figure 2 de Prober et al., 2019

    Néanmoins, certains exemples des études de terrain sont donnés dans la partie discussion.
    Exemple : d’après Shoo et al., 2010, en Australie dans les champs de blocs rocheux en milieu montagnard, ils ont mis en évidence que des variations microclimatiques pourraient influencer la présence des espèces de certains d’amphibiens. Il y avait plus d’individus dans les zones où il fait moins chaud, suggérant que celles-ci pourraient être des refuges importants pour les grenouilles en danger critique d'extinction.
    Concernant la localisation des études retenues : les auteurs ont ciblé le monde entier. Ils n’ont pas appliqué de restriction de recherche de littérature en fonction des régions géographiques. On constate donc une majorité des mesures proposées dans la littérature pour les régions d’Amérique du Nord et l’Europe et un véritable manque de propositions de mesures d’adaptations au changement climatique pour l’Afrique et les iles Pacifiques.

    D’après figure 4 de Prober et al., 2019


    2. Parmi les 9% des données de terrain sourcées, peut-on apporter des précisions sur les terrains concernés ? Quels types d'aires protégées proposent plutôt des stratégies sans regret vs proactives ?

    Réponse de Joseph

    Comme indiqué précédemment, il est difficile d‘apporter plus de précisions sur les études de terrain et sur les régions géographiques. Malheureusement le but des auteurs n’était pas de proposer un « découpage » de mesures possibles en fonction du type de milieux.
    Cependant, parmi les références retenues, on constate des publications issues de divers milieux naturels : montagne, plaines, cours d’eau, forêts... ce qui est illustré par la figure ci-dessus ; sans pour autant mettant l’accent sur les types mesures par types de milieux.


    3. Pour améliorer les retours de données empiriques, sur ce genre de mesures, est-ce qu'un "recensement" de données de terrain est prévu par le Life Natur'Adapt pour avoir plus d'arguments chiffrés ?

    Réponse de Joseph

    Bonne question ! Concernant les revues systématiques sur les corridors, la naturalité et la translocation que l’on mène côté MNHN, on cible d’abord tous types de publications que cela soit des études du terrain, revues, synthèses ou autres. Ensuite, pour la naturalité et les corridors, on a justement décidé d’appliquer des critères de tri là-dessus c’est-à-dire que pour ces deux sujets on ne prendra que la littérature issue des études du terrain. Concernant la translocation, on synthétise toute la littérature existante.


    4. Parmi les bases de données terrain, est-ce qu'il y a eu des données issues de sciences participatives ? (type observatoire des saisons, rando'clim etc.)

    Réponse de Joseph

    On n’a pas de visibilité là-dessus.

     

    Questions autour de la translocation et de l’introduction fonctionnelle

    5. le "rewilding", remplacer des espèces selon leur fonctionnalité écologique, ça me pose vraiment question !!!! ne va-t-on pas jouer aux apprentis sorciers, comme on l'a déjà fait, (milieux insulaires…)

    Réponse de Joseph

    Ces mesures sont plutôt proposées parmi les mesures dites « derniers recours ». Ce n’est donc pas une mesure activement encouragée aujourd’hui par la communauté scientifique. Mais qu’est-ce qu’il existe comme options une fois qu’une espèce est éteinte ? La question se pose de plus en plus. Une des possibilités est d’introduire une espèce très semblable (ex. sous-espèce) qui a une certaine capacité de rendre les mêmes services écosystémiques.


    6. Bonjour Joseph, peux-tu donner un exemple de la mesure pro-active "réduire la perte de fonctionnalités : introduction fonctionnelle des espèces" ?

    Réponse de Joseph

    Les lâchers en dehors de l'aire de répartition indigène peuvent être justifiés si une fonction écologique a été perdue en raison de l'extinction, par exemple la dispersion de plantes à grandes graines par les tortues géantes.
    Un exemple concret : l’espèce éteinte de Cylindraspis triserrata (iles Maurice), remplacé par Aldabrachelys gigantea (Seychelles) et Astrochelys radiata (Madagascar) pour contrôler les plantes non indigènes qui menaçaient des espèces indigènes. (Cf. Griffiths et al., 2013 https://conbio.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/cobi.12087).


    7. Certains objectifs liés à la translocation nécessiteront d'avoir une vision à de très grandes échelles, au-delà même des régions ?

    Réponse de Joseph

    Oui, je pense que c’est tout à fait nécessaire d’avoir une vision la plus complète possible. Surtout si on s’engage à réintroduire les espèces à forte capacité de déplacement ex. ; le loup aux USA, ou les gypaètes barbus en France. Concernant ce dernier, les individus ne sont pas toujours installés dans les zones exactes du relâchement.

     

    Question autour de la connectivité

    8. en favorisant la connectivité, ne risque-t-on pas de favoriser l'arrivée d'espèce exotique envahissante ou l'arrivée d'espèces compétitrices pour des milieux endémiques ou refuges (de climat froid par ex) ?

    Réponse de Joseph

    C’est une question posée régulièrement. Il y a un véritable débat ! Des inquiétudes persistent toujours quant aux effets négatifs involontaires des corridors : comme la propagation de maladies ou d'espèces exotiques envahissantes dans des zones reliées par des corridors, ou l'attrait d'animaux dans certaines zones - y compris les corridors eux-mêmes - où ils peuvent ensuite connaître une forte mortalité. Néanmoins, globalement la littérature démontre largement des effets positifs. Mais il existe malgré tout des études mettant en évidence des impacts néfastes.
    Ce qui est donc impératif, c’est de bien connaitre son territoire : si l’on sait qu’il y a une présence d’espèces exotiques dans un endroit donné, le mieux est peut-être de ne pas installer de corridors si cela risque d’entrainer un déplacement de ces espèces « non souhaitées ».

     

    Questions liées à des habitats, espèces ou écosystèmes donnés

    9. Sait-on quelles mesures sont les plus adaptées à mettre en œuvre selon les types d'habitat?

    10. Existe-il des synthèses ciblées par type d'enjeu de conservation ou d'habitat ?

    Réponse de Joseph

    Bonne question ! A ma connaissance il n’existe pas de revues à l’échelle mondiale / ni régionale sur les enjeux de conservation. Néanmoins, certains revues existent de ce type mais par pays seulement (ex. Nouvelle Zélande https://www.annualreviews.org/doi/abs/10.1146/annurev.ecolsys.31.1.61)


    11. Quelles sont les études qui intègrent et étudient explicitement les dynamiques (passées, actuelles et futures) des populations d'espèces ou des écosystèmes en un lieu donné ?

    Réponse de Joseph

    A partir de leur typologie, on ne connait pas à ce point de détails quelles sont les études qui étudient explicitement ces dynamiques. En tout cas, les principes visant à guider la conservation de la nature dans un climat en pleine évolution font encore l'objet d'un grand débat. Concernant Prober et al., 2019 dans le cadre leur analyse, ils ont évalué les types d'options contre des principes fondés sur l'hypothèse que les objectifs traditionnels de la conservation de la nature, tels que la prévention des changements écologiques ou la restauration des écosystèmes vers des états historiques favorables, ne sont peut-être plus véritablement réalisables. Alors il faut peut-être un certain changement de dogme, d’après Prober et al., 2019.

     

    Question liée à la temporalité

    12. Sur quelles échelles de temps, les mesures sans regret ou pro actives, sont-elles proposées ?

    Réponse de Joseph

    Très bonne question ! Dans les deux études de Prober et al., 2019 et Heller et Zavaleta, 2009, il n’y a aucun accent sur les échelles du temps. Ils ne vont pas aussi loin dans leurs démarches pour permettre de proposer quand est-ce qu’il faut mettre en place des mesures. En tout cas, comme on est sur une thématique comme le changement climatique, leur message est simplement d’agir le plus vite possible.

     

    Question lié à la proposition de mesures plus spécifiques

    13. Une approche qualitative aurait également été intéressante, en complément de l'approche quantitative : des solutions peu citées, mais innovantes, pertinentes et efficaces, existent peut-être ?

    Réponse de Joseph

    Il n’y a pas forcément « un zoom » sur ces types de mesures. Mais on peut, malgré tout, avoir une bonne visibilité des différents types de mesures proposés et le nombre d’articles citant / (proposant) chaque mesure (Fig 1. p19 du rapport). On ne peut pas toujours connaitre leur efficacité, car parmi les mesures proposes, 42% sont issues de dire d’experts et donc ne sont pas tout à fait « testées » sur le terrain.

     

    Questions liées aux zones tampons

    14. un intérêt pour les références sur les zones tampons

    15. références biblios sur l'extension des EPN/zones tampons ? pour appuyer les propositions gestionnaire en local

    Réponse de Joseph

    Voici une sélection de références à partir de Heller et Zavaleta, 2009. Ce sont exactement les mêmes références citées pour cette mesure d’adaptation.

    • Bush, M.B., 1996. Amazonian conservation in a changing world. Biological Conservation 76, 219–228.
    • Millar, C.I., Stephenson, N.L., Stephens, S.L., 2007. Climate change and forests of the future: managing in the face of uncertainty. Ecological Applications 17, 2145–2151.
    • Noss, R.F., 2001. Beyond Kyoto: forest management in a time of rapid climate change. Conservation Biology 15, 578–590.
    • van Rensburg, B.J., Erasmus, B.F.N., van Jaarsveld, A.S., Gaston, K.J., Chown, S.L., 2004. Conservation during times of change: correlations between birds, climate and people in South Africa. South African Journal of Science 100, 266–272.

    Je suggère également de lire aussi la publication de Heller et Zavaleta, 2009 : disponible en demande sur recherche gate. https://www.researchgate.net/publication/222557816_Biodiversity_management_in_the_face_of_climate_change_A_review_of_22_years_of_recommendations