Connexion

odonates des tourbières et changement climatique

  • Bonjour à toutes et tous,

    pour information et réflexion, le PNR des ballons des Vosges et le CEN Lorraine sont appuyés cette année par le CEFE de Montpellier sur une refonte de nos suivis odonates par détection d'exuvies.

    Nous lançons dans le même temps un protocole de suivi des températures dans différents compartiments (tourbe, air, eau), en espérant pouvoir corréler données espèces avec données du milieu…

    Si vous avez des retours d'expériences ou des interrogations à partager sur ce sujet, n'hésitez pas !

    Alix (a.badre@parc-ballons-vosges.fr)

  • Il y a 1 an

    Bonjour Alix,

    De notre coté, il n'y a pas d'observatoire en place des effets du CC sur les tourbières, et pas de suivi spécifique des Odonates de tourbières. Mais plusieurs indicateurs dont les suivis à long terme ont démarré en 2019 pour suivre l'état des milieux seront désormais analysés sous l'angle du CC, la première difficulté étant que nous ne disposerons pas de série de données antérieures aux trois sècheresses estivales consécutives... Il s'agit en particulier des communautés de Bryophytes des massifs de tourbe suivis pour évaluer la dynamique de la turfigénèse et des peuplements de Lézard vivipare dont les bastions régionaux se trouvent dans les milieux tourbeux de la réserve et leur trame.

    J'ai déposé les protocoles dans un dossier “observatoire, suivis d'indicateurs” dans les documents.

    Ton retour sur la démarche d'observatoire que tu mets en place nous sera très profitable !

  • Il y a 1 an

    Bonjour Alix,

    Est-ce en lien avec la thèse de Marie Lamouille Hébert sur les zones humides d'altitude et les odonates ? A partir de cette année, des zones vont être inventoriées aussi dans les Pyrénées.

    Nous sommes preneur de toutes informations (protocoles, études etc) que vous mettrez en place dans le cadre de cet observatoire. Il y a un GIS Pyrénéen qui se monte autour du milieu aquatique (lacs, rivières, zones humides et suivi sur le long terme).

    Céline Quélennec

    Coordinatrice scientifique

  • Bonjour Céline,

    eh bien non, aucun lien avec ce programme puisque je n'en connaissais pas l'existence avant votre message… mais visiblement des passerelles à établir !!! Je vous ferai parvenir des éléments avec grand plaisir, voilà déjà c-joint la note de cadrage de la réflexion protocole en cours avec le CEFE de Montpellier. Le protocole et son test se font cette saison, il y aura un rapport d'édité ensuite. Nous sommes en train de finaliser le plan d'échantillonnage, je pourrai vous transmettre ces éléments également.

     

    bien cordialement

     

    Alix Greuzat Badré

  • Il y a 1 an

    Bonjour à toutes et tous, 

    merci pour ces infos ; ces messages font écho notamment à une question que je me pose sur la pertinence du suivi des températures de l'eau en profondeur dans la tourbe. Nous collectons de fait cette donnée dans 5 points de la RNR de la tourbière des Saisies (Savoie) grâce à des piézos automatiques. Jusqu'ici nous n'en faisons pas grand chose (c'est le suivi hydro l'objectif premier, dans le cadre de la boîte à outils Rhomeo de suivi des ZH). Mais pourquoi pas utiliser cette donnée, qui est disponible et précise…Avez-vous connaissance d'études qui mettent en relation l'évolution faune/flore et la température de l'eau en profondeur dans les ZH ? Je vois que dans le PNR Ballon des Vosges l'expérimentation est en route avec des mesures de température, avez-vous collecté de la biblio préalable (ou êtes-vous arrivés au constat qu'il y a très peu de choses ?) En tout cas Alix, je suis intéressée par le protocole ! 

    Sinon nous suivons aussi, toujours via les indicateurs de la boîte à outils Rhomeo, l'intégrité des populations d'Odonates au cours du temps sur la RNR (2 passages dans l'été, tous les 2 ans) ; les résultats peuvent tout à fait être analysés sous l'angle du CC à mon avis, en mettant en parallèle cet indicateur avec des mesures physiques prises sur site ou à proximité. Par ailleurs il y aura quelques points de mesures dans la RNR pour le travail de Marie Lamouille-Hébert (en 2022) cité par Céline.

    bien cordialement

    Anne-Claire  

  • Bonjour,

    Nous avons effectivement un programme de recherche (2021-2024) qui vise les zones humides d'altitude du Jura, des Alpes et des Pyrénées (https://www.fne-aura.org/actualites/haute-savoie/cimae-un-projet-de-recherche-inedit-pour-proteger-les-zones-humides-daltitude/). Nous ne travaillons pas exclusivement sur les tourbières. Plutôt sur les pièces d'eau libre permanentes ou temporaires (de moins de 2ha et de moins de 2m de profondeur).

    Ce projet à pour objectif de mieux connaître et comprendre (mettre en lien présence/absence des espèces avec des variables explicatives de type température de l'eau, asséchement, connectivité par exemple) la distribution actuelle des espèces d'odonates, Amphibiens et plantes aquatiques d'altitude pour modéliser leur distribution future sous l'effet du changement climatique. In fine nous souhaitons proposer un programme de surveillance de la biodiversité de ces milieux et proposer des actions de gestion conservatoire pour s'adapter au CC.

    Nous testons des protocoles liés à la combinaison de méthodes de détection des espèces en lien avec leurs morphologies (différents stades) et le metabarcoding. Le protocole est déployé par des observateurs naturalistes bénévoles, la plupart des PNN, PNR, RNN, RNR, RNCFS et certains CEN et associations de protection de la nature du territoire d'étude (au dessus des arbres et en dessous de la limite de la neige). Potentiellement plus de 230 vallées d'altitude seront échantillonnées en 2021 et 2022.

    Ce projet nommé CIMaE est la suite d'un diplome EPHE (2017-2020), co tutoré par le CEFE (et HEPIA Genève) : il prend la forme d'une thèse co-encadrée par l'Université de Savoie et INRAE. Je suis toujours en lien avec le CEFE.

    Nous allons dans quelques semaine finaliser le guide relatif aux protocoles qui seront testés cette année. je n'hésiterai pas à vous le faire parvenir si vous êtes intéressés.

    Bonne journée à tous et bravo pour l'initiative de la création de ce groupe !

    Marie Lamouille-Hébert

    En PJ : la plaquette de com grand public du projet